Catégories
Catégories

Des événements comme Xynthya ont déjà touché la Belgique !

Des tempêtes comme Xinthya ont déjà sévi dans notre pays. Ces tempêtes remodèlent la côte qui est un écosystème fragile et sujet à modification au cours du temps. Notre littoral n’a pas toujours été le même au cours ces derniers millénaires.

Dans le passé, l’Europe occidentale en général et la Belgique en particulier ont connu de grandes tempêtes. Il n’était pas possible à l’époque de relater en direct ces événements qui ont causé des ravages parfois bien plus graves qu’à notre époque. Les grands échanges internationaux et une certaine solidarité entre régions ou pays n’existaient pas encore. Si une région voyait ses récoltes détruites, c’est la famine qui régnait alors.

Dans un document du Zwin, J-D Chastelain relate qu’une tempête au Vème siècle a détruit le front de dunes entre Blankenberge et Cadzand (Pays-Bas). La mer a inondé tout l’arrière pays, épargnant une seule cité : Bruges.

Dans P. Alexandre, on retrouve également les traces de tempêtes ayant ravagé nos régions. Citons par exemple une tempête ayant sévit le 3 mai 1215 détruisant les récoltes, récit que l’on retrouve dans une source narrative de Liège. Des périodes venteuses sont également citées entre autres pour les années 1085, 1144, 1240, 1314, … pour d’autres régions de l’Europe occidentale.

Dans le document du Zwin, J-D Chastelain raconte également que le 14 décembre 1367 un “ouragan” provoqua la destruction de nombreux bâtiments et déracina beaucoup d’arbres. En novembre 1377, une nouvelle tempête, soulevant la mer, provoqua la rupture du cordon de dunes submergeant dix-sept villages.

Faut-il encore rappeler l’exemple historique de tempête? En effet dans tous les manuels d’histoire, on raconte la déroute de l’invincible Armada qui, avant d’être mise en déroute par les Anglais, a subit de lourdes pertes suite à une violente tempête.

Ces exemples du passé nous rappellent que les tempêtes, et les événements extrêmes en général, ne sont pas des événements spécifiques à notre époque. Que tous ceux qui s’étonnent de la violence de certains événements actuels se penchent sur notre passé. Et même si les archives ne sont que partielles, on retrouve suffisamment la trace de catastrophes dans le passé pour ne pas croire que ce que nous vivons à l’heure actuelle ne s’est jamais produit!

Référence :

Pierre Alexandre, Le Climat en Europe au Moyen Âge, Édition Hetes, 1987

Jacques Paitier, La carte du peintre 1468, description d’une carte représentant la région du Zwin en 1468, documentation disponible au Zwin, 1987